Ci-joint les pourcentages de logement sociaux des communes voisines (en fin de page). Vous pourrez y voir que Bourg-la-Reine est bien la ville qui a le taux le plus faible et qu’elle ne respecte pas la loi SRU. Les pourcentages par commune sur ce site : http://www.transparence-logement-social.gouv.fr/

Car bien entendu ce sont ceux qui s’enrichissent en créant plus de pauvreté qui limite au maximum ces derniers d’avoir un toit dans leurs communes.

 

Je vous donnent ces chiffres car hier soir lors de la séance du conseil de territoire la droite a voté contre le projet de Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement.
Plan que vous avez en téléchargement en suivant ce lien : https://drive.google.com/open?id=1x8yOaHRvSO9J2NnS0kmJNqmYtUvpfisP

Ce qui était proposé par la métropole et que la droite a repoussé :

    

Ce que la droite a voté :

Les pourcentages par communes via : http://www.transparence-logement-social.gouv.fr/

Pendant 10 minutes minimum le boulevard Carnot est livré aux incivilités d'une minorité de parents entrainant la mise en danger des enfants et des parents, ainsi qu'au blocage des véhicules de secours et des transport en commun Question que fait la municipalité ?

6 septembre 16h35 – Stationnement abusif :
– Sur la place pour les citoyens handicapés
– Devant la sortie de secours de l’école
– Devant la sortie de la caserne de pompier
– En double file
Et tout cela juste sur une sortie, coup de chance le bus arrive à se faufiler à ce moment là.

Cette article sera mis à jour au fur et à mesure des photos ou des vidéos que nous recevrons.

Question orale pour le Conseil Municipal du 24 septembre 2018

BLR le 6/9/ 2018

Première question orale de Jean-Pierre LETTRON pour le conseil municipal du 24 septembre 2018

Monsieur Le maire, mercredi 29 août 2018 un enfant a été secouru par les pompiers suite à un accident dans le square Carnot.

Pouvez-vous nous donner le diagnostic médical des urgences pour cet enfant et quel est son état aujourd’hui.

Je vous pose cette question car aucun conseiller municipal n’est informé des accidents au sein des équipements municipaux. Pas plus ceux de la majorité que ceux de l’opposition. Seul le hasard nous permet d’être informés, ce qui n’est pas un élément pérenne de la Démocratie Républicaine locale.

Il semblerait que cet accident ne soit pas le premier depuis l’installation des nouveaux jeux.

Pouvez nous donner le nombre d’accident sur un an et les suites médicales de chacun d’entre eux ?

En attendant votre réponse je vous de croire Monsieur le Maire à mes sincères salutations.

Jean-Pierre LETTRON

Au lieu de rechercher l’apaisement avec les familles, le maire de Bourg-la-Reine a décidé d’ignorer une nouvelle fois leur avis sur les rythmes scolaires. Il leur a adressé pendant les vacances un courrier annonçant le retour à la semaine des 4 jours.

Continue reading

L’éducation nationale vient de choisir les rythmes scolaires
qui seront appliqués à Bourg-la-Reine
pour la prochaine rentrée en lieu et place de la ville

Ce sera 4 jours

Il faut répéter que la défense de la semaine des 4,5 jours n’est que celle des enfants. Elle permet d’étaler les apprentissages avec 5 matinées qui sont les temps les plus propices à l’apprentissage comme le démontrent toutes les études sur le sujet.

Les derniers mois ne se sont pas passés comme le souhaitait le maire. Avant toutes les consultations, il avait déjà préparé  la destruction du dispositif 4,5 jours plébiscité par les parents. Patatras, l’enquête que le « brave » représentant des citoyens avait diligentée en décembre dernier auprès des parents concluait que 58% des parents interrogés souhaitaient le poursuivre.

Le fossé s’est encore creusé pendant les conseils d’école. Ils ont globalement opposé parents et enseignants trop heureux de récupérer un jour de repos. Le maintien des 4,5 jours/semaine a rassemblé au total 57 votes. Ramenés au nombre de représentants des parents qui sont minoritaires dans ces conseils (60), ils sont sans appel.

Et pourtant, il n’avait pas ménagé sa peine le Maire pour faire modifier d’inéluctable, en étroite collaboration avec l’Inspectrice de l’éducation Nationale, invitée d’honneur de son premier meeting électoral (notre article du 18 janvier 2018). La panique s’est amplifiée dans la dernière ligne droite pour bourrer les urnes de bulletins 4 jours. Par exemple,  les conseillers municipaux ont voté  alors qu’ils avaient annoncé en  novembre 2017 qu’ils seraient neutres….

Pour finir, il y a quelques jours, il n’a pas donné le choix de la ville comme l’autorise la réglementation… laissant l’éducation nationale  le faire à sa place. Il est clair qu’elle l’a alors fait au détriment de la majorité des familles Réginaburgiennes pour le coup clairement méprisée par son maire et son reste de majorité.

Cet refus de décision municipale pour ne pas avoir à porter la responsabilité du mécontentement des parents et faire porter la responsabilité à l’Éducation Nationale ne trompe personne. Il est plus facile d’organiser des règlements de compte politiques (notre article du 13 février 2018), ou de faire voté 10 jours de travail supplémentaires le dimanche pour les salariés des commerce.

Tant les positions défendues par les représentants de ville dans les conseils d’école,
que la décision de laisser les enseignants choisir les rythmes scolaires n’ont été débattus au Conseil Municipal !
Encore une fois « bonjour la démocratie » !

Les Réginaburgiens apprécieront les priorités de ceux qui sont encore majoritaires à la Mairie.

Pour mémoire un article du 7 février sur le même sujet :https://www.elugaucheblr.fr/rythmes-scolaires-entre-parents-mairie-de-bourg-reine-cest-discorde/

A Sceaux la Mairie a décidé de rester à 4,5 jours/semaine