le 17 juin des citoyens engagés dans la défense de leurs intérêts sont venus devant la mairie car le conseil municipal y était convoqué

4 foyers de contestation de la politique municipale

Les écoles "Bas-Coquarts", "Pierre loti", "République" et "Fontaine Grelot"

Les locataires des HLM départementaux de la place de la Gare

Les locataires des HLM communaux de la place de la Gare

l'Association des riverains contre le projet d’extension de la caserne de pompier

2 autres foyers de contestation de la politique municipale sans représentants devant la mairie

Les riverains de la fontaine, angle Carnot-Gallois

Les nombreux citoyens qui conteste le bien fondé du changement des pavés de la rue René Roëckel

Exemple de courriel reçu sur ma BAL d’élu, à la demande du signataire j’ai maintenu sont anonymat.

Bonjour, 
J’ai lu avec intérêt votre réaction relative au remplacement des pavés. C’est très précisément la même réaction qu’a suscité cette débauche d’argent. Je me suis également dit que,si le motif invoqué était réel, ce qui est possible, alors il faut aussi remplacer tous les pavés des trottoirs de la rue Gallois à  la rue du 8 mai 1945! encore serait-il utile de savoir s’il y a eu une plainte, 2 plaintes, plusieurs plaintes ou beaucoup de plaintes à  ce sujet. Que se passera-t-il si une personne se plaint que le nouveau revêtement est glissant! Il me semble que des mesures moins coûteuses auraient pu être prise,dans cette hypothèse en aménageant un passage d’un mètre ou 1,50 mètres, moins coûteux, travaux moins perturbant pour les riverains et les passants. 

Je saisis cette occasion pour rappeler « l’insécurité  » des piétons rue Roëckel particulièrement en raison de la circulation des bicyclettes, et parfois de motos. Faire respecter l’interdiction ne coûte rien, il suffit d’actions de la police municipale. Ou alors il faut décréter que cette rue devient une zone mixte, ce qui serait bien dommage. 

Cordialement 

Comme vous pouvez le voir sur les photos, non seulement il ne reste que 50% de la rue pour les piétons mais il faut les partager avec les extensions commerciales et les cyclistes (voir même des 2 roues motorisés), quand à la partie Angle Général Leclerc une poussette à du mal à y passer.
Le respect des piétons est encore une fois manifestement pas pris en compte.
Par ailleurs le cout global de l’opération place de la Gare-Roëckel- Bd Joffre qui au départ devait couter 5,5 million d’€ est à ce jour chiffré à 10 millions d’€. Dont 2,5 millions d’€ pour la commune.
Les 7,5 autres millions seront pris dans l’autre poche de votre pantalon, la fiscalité hors commune.

Un rappel important les anciens pavés date de 2006 soit 13 ans, un peu juste pour parler rénovation. Sachant qu’à cette époque le choix de la majorité n’avait pas eu un accord unanime au conseil municipal. Mais comme d’habitude le choix du Maire fut approuvé pas sa majorité sans remarque tout comme qu’aujourd’hui pour son remplacement !
Les mêmes élus qui nous rabattent les oreilles avec le développement durable et la bonne gestion communale de la majorité.

A la lecture de ce rapport je demande un moratoire sur l'installation des ampoules à LED pour l'éclairage public et pour les bâtiments publics notamment les écoles. Si la majorité municipale ne fait rien dans les semaines à venir nous devrons faire une pétition pour faire entendre raison à des élus qui ne pourront pas dire on ne savais pas !

Pour être parfaitement claire sur le sujet jamais émis à plusieurs reprises des réserves sur l’installation des LED dans la commune car j’avais déjà en 2010 entendu quelques réserves sur ces lampes. Mais bien évidement la parole d’un élus de l’opposition ne vaut pas grand chose pour ceux qui décident dans notre ville.
Car mettre en danger les citoyens pour quelques économies de consommation, (dont d’ailleurs aucun élus n’a eu le montant exact, ce qui nous aurait permis de faire un rapport investissement/économie pertinent) n’est pas raisonnable.

Le rapport complet

Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

L’article de FranceInter.fr

La consultation sur les rythmes scolaires se termine à Bourg-la-Reine.
Près de 60% des parents consultés souhaitent rester à la semaine de 4 jours et demi.

C’est la raison qui l’emporte. En effet, aucun travaux ne remet en cause l’étalement des apprentissages sur cinq jours et que l’enfant est le plus réceptif pendant les matinées.
De plus, aucune étude d’impact n’a été réalisée sur la situation actuelle.

« Il faut reconnaître que c’est un succès pour la mairie » souligne Laurent Berthe de la FCPE. « Elle a mis en place des Nouvelles Activités Périscolaires appréciées des familles en faisant un effort pour les plus faibles ».
Pour une fois, nous rejoignons cet avis sur le dispositif et l’engagement des personnels des centres de Loisirs et des enseignants pour offrir aux enfants une manière différente d’apprendre et de vivre à l’école.

Une autre partie se joue maintenant dans les conseils d’écoles de la ville. Tous les coups sont permis.
Du jamais vu, l’IEN[1] de la circonscription y assiste. Pour faire pression sur la communauté scolaire, elle argumente que les écoles perdraient de leur attractivité pour les enseignants en restant à 4,5 jours. Ils doivent apprécier !

Nous pouvons maintenant espérer que la mairie suive l’avis éclairé des parents et poursuive pour le bien des enfants l’expérimentation de la semaine des 4,5 jours.

[1] Inspecteur de l’éducation nationale (IEN)