• Modifier
 
 

L’association qui prépare la campagne électorale du maire, annonce que la commissaire de police d’Antony sera présente à leur prochaine réunion publique. Mais voilà malgrés une mise en page trompeuse la réunion annoncée n’est pas une réunion de la municipalité mais bien une réunion partisane !

Précédemment  l’Inspectrice de l’éducation nationale en charge de la circonscription sera présente, ainsi que le Principal du collège Évariste Galois avaient participé à une réunion de cette association (https://www.elugaucheblr.fr/bourg-reine-ville-sort-bois-ecole/).

A la lecture des intention de cette association on parle de lien avec la municipalité. Hors la municipalité ce sont les 33 élus du conseil municipal. En fait cette association ne fait que la promotion du Maire, pas celle de la majorité et bien sûr encore moins celle de la municipalité.
Cette association est un tremplin électoral partisan pour 2020 et en rien une association cherchant à favoriser le débat public.

Bref en utilisant les représentants des institutions à quelques semaines du début de la campagne électorale pour les municipales de 2020, il y a distorsion dans l’égalité des candidatures pour la prochaine campagne municipale à Bourg-la-Reine.

J’ai informé le sous-préfet de cette situation. Alors à moins qu’un compte rendu digne de ce nom soit envoyé à la municipalité, c’est à dire à tous les élus municipaux, nous pourrons considérer que l’association qui mènera la campagne du Maire ose tout et que c’est même à ça qu’on la reconnait.

Jean-pierre LETTRON

Evidement aujourd’hui C’est grâce à la majorité, au département et à la région que le nouveau CAEL sera construit au centre ville. Ce sont toujours les vainqueurs et les payeurs qui écrivent l’histoire. Bref merci la droite !
Mais un peu d’histoire ne fera de mal à personne.

Pour la campagne municipale de 2001 nous demandions compte tenu de la position géographique décentralisée du CAEL que la mairie crée une ligne de mini bus allant du quartier des Bas-Coquarts au CAEL en passant par le centre ville.

Pour la campagne municipale de 208 nous demandions la création d’une antenne au centre ville.

Par la suite nous n’avons toujours défendu l’idée que le trajet du centre ville au quartier des Bas-Coquarts soit aménagé pour les relier.

Le nouveaux CAEL c’est un peu comme la rue piétonne ce sont ceux qui font les choix bien après les autres qui veulent en tirer profit.

Malgré quatre interventions ce matin pas une seule n’a mis en avant que le CAEL serait plus proche des résidences HLM ou sont logé les familles populaires de BLR et qui étaient les plus éloigné du CAEL actuel. Un oubli sans nul doute !
A moins qu’à trop vouloir briller, on en oubli ceux à qui sont destiné les actions municipales.

J-P LETTRON

Question orale pour le Conseil Municipal du 24 septembre 2018

BLR le 6/9/ 2018

Première question orale de Jean-Pierre LETTRON pour le conseil municipal du 24 septembre 2018

Monsieur Le maire, mercredi 29 août 2018 un enfant a été secouru par les pompiers suite à un accident dans le square Carnot.

Pouvez-vous nous donner le diagnostic médical des urgences pour cet enfant et quel est son état aujourd’hui.

Je vous pose cette question car aucun conseiller municipal n’est informé des accidents au sein des équipements municipaux. Pas plus ceux de la majorité que ceux de l’opposition. Seul le hasard nous permet d’être informés, ce qui n’est pas un élément pérenne de la Démocratie Républicaine locale.

Il semblerait que cet accident ne soit pas le premier depuis l’installation des nouveaux jeux.

Pouvez nous donner le nombre d’accident sur un an et les suites médicales de chacun d’entre eux ?

En attendant votre réponse je vous de croire Monsieur le Maire à mes sincères salutations.

Jean-Pierre LETTRON

Tout d’abord pour l’avenir il faut comprendre que les définitions du dictionnaire du passé ont changé.

« CONCERTATION » désormais signifie informer les citoyens des choix de la majorité par tous les moyens possibles, payer des cabinets pour valoriser les choix et mettre les élus de la majorité sous des toiles de tentes pour convaincre les récalcitrants de leur vision moderniste, dynamique, écologique, numérique etc…

Bien sûr tout cela à un coût ! Et malgré les baisses de dotations aux communes que la majorité dénonce en permanence, à Bourg-La-Reine les dépenses pour des nouveaux projets continues à entre engagées. Quand il faudra payer nous savons tous dans quelles poches on ira prendre l’argent.

Quant aux choix des projets rien de spécifique pour les jeunes, rien pour les seniors, rien pour le renforcement de la sécurité publique.
Ce qui manque cruellement aujourd’hui c’est :
– Un lieu ouvert 24/24 pour les jeunes où ils pourraient se réunir en toute légalité sans importuner des riverains.
– Un lieu agréable où les seniors pourraient se rencontrer durant la journée.
– Le renforcement des effectifs de la police municipale ainsi que l’extension de la plage horaire de ses interventions.
– Un lieu de recueillement civil pour les enterrements qui n’utilise pas les bâtiments religieux (bien que l’un d’eux soit propriété de la mairie).

Bref avec la majorité plein de projets pour alimenter la campagne 2020 pour les élections municipales (qui a déjà commencé pour le maire) mais sans répondre aux besoins du quotidien pour mieux vivre ensemble à Bourg-La-Reine.
Serez-vous dupes lors des réunions de CONCERTATION sur des sujets qui ne conviennent pas aux habitants ou sur des projets surdimensionnés pour nos finances municipales.

Pour le moment ils nous restent à espérer qu’en 2019 on ne nous sorte pas de nouveaux projets du cartable d’un cabinet spécialisé dans le marketing politique pour faire monter les sondages afin que la majorité actuelle se maintienne au pouvoir en 2020.

Voici quelques images prisent rue René Roeckel. Bien que cette rue piétonne soit récente (2006 1ère image) et que les réseaux furent vérifiés lors de sa réalisation, aujourd’hui on casse pour rénover les réseaux électriques.

Combien cela coute aux citoyens, quelle est la durée de vie d’un réseau enterré et d’un réseau aérien ? Combien coute une intervention sur chacun d’eux ?

Et ce n’est pas parce la commune ne paie pas sur son budget que cela est gratuit car en fait c’est souvent payé par du manque à gagner ou par des impôts départementaux et nationaux.

Avant de faire des choix il faut que les citoyens sachent la vérité des coûts !

Car il est facile de vouloir du beau quand personne ne sait combien ça coute, et pendant combien temps dure les travaux sur chaque type de réseau.

Sans informations réelles et sérieuse nous risquons d’avoir les mêmes Réginaburgiens qui demanderont des aménagements couteux sans en connaitre le coût, et ensuite vouloir les réductions des dépenses de la ville pour faire baisser les impôts locaux !

Vous pourrez voir aussi sur la dernière photo, qu’à notre « frontière » dans une hérétique ville de droite il y a encore des réseaux aériens.

Pour finir il est vrai que Bourg-la-Reine deviens la ville de l’enterrement :
• Enterrement des réseaux.
• Enterrement du maire promis aux électeurs.
• Enterrement des promesses électorales, notamment sur la non augmentation des impôts locaux.
• Enterrement de la politique de baisse des émissions de CO2 par les bâtiments de la ville.

A ce rythme notre cimetière risque d’être un peu juste.