A Bourg-la-Reine le maire sortant ne passe pas au 1er tour.

Et affaiblissement de la gauche qui selon ses écrits n’a jamais été aussi unis !

Pour mémoire voix d’oppositions au 1er tour

2001
LETTRON gauche                  38,52%
FORETTE PCF                        09,01%
Total                                        47,53%

2008
Denis Peschanski PS-verts           40,30%
LETTRON gauche + PCF               09,06%
Total                                                 49,36%

2014
Denis Peschanski PS-verts-gauche républicaine        35,61%
PCF                                                                                     05,58%
Total                                                                                   41,19%                                   

2020
Verts-PS-PCF                                                                   35,45%

Les petits coups de pouce de la Mairie pour la campagne du candidat DONATH

Le glouton

Comme beaucoup d’entre vous ont pu le voir depuis une semaine, le glouton est revenu !

Ce glouton est beau, propre et silencieux. Il ramasse ce qu’il peut les jours de marché et uniquement les matins des jours de marché.

Cette prestation n’était pas prévue dans le contrat de nettoyage signé par la Mairie. Alors de deux chose l’une : soit il existe un avenant récent uniquement connu du Maire, soit la société Nicollin donne un petit coup de main au candidat DONATH, ce qui serait parfaitement illégal. Quant à la première hypothèse, il serait juste amorale de faire payer à la ville une nouvelle prestation à un mois des élections municipale, uniquement dans le but de vendre un candidat aussi propre que sa ville… La vidéo ci-dessous montre le peu de déchets ramassés, compte tenu que la machine tourne 3h autour du marché, et repasse plusieurs fois au même endroit.

Ce qui est extraordinaire c’est que le candidat CHEVREAU avait fait la même chose il y a 6 ans !

Il faut croire que nos élus nous prennent pour des lapereaux de trois semaines. Nous ne sommes pas dupes de la manipulation, et nous saurons faire partager notre indignation sur ces méthodes honteuses de détournement de l’argent du budget municipal pour servir la campagne du candidat.

Opération Sentinelle

Ici, même manipulation des populations : depuis une semaine, une patrouille de l’opération Sentinelle passe et repasse autour du marché.

Les semaines précédant les élections municipales seraient-elles plus propices à des attentats contre les Réginaburgiens ?

Sans doute car il est fort à parier que nous ne reverrons plus les Sentinelles après le 22 mars !

Le pouvoir Macroniste a-t-il donné un coup de pouce aux candidats estampillés En Marche en montrant des hommes armés dans notre centre-ville ? Bien sûr que oui !

Les méthodes de l’état RPR sont de retour !

Les projecteurs

Comme on le voit ici, l’angle Rue René Roeckel/Boulevard Joffre a vu ses façades se couvrir de projections vidéo. Certes c’est joli. Mais qui paie la prestation « d’embellissement » à un mois des élections municipales ?

Là encore le budget de la ville sert à faire du beau pour que le candidat DONATH gagne des voix. Où sont l’éthique politique et l’exemplarité dans tout cela ?

Cabinet du Maire

Comme je l’avais écrit précédemment, le nombre de personnes composant le cabinet du Maire était trop important au regard du nombre d’habitants. En effet, 4 personnes c’était tout bonnement le double de ce qui se pratique sur recommandation de l’Etat. Après avoir réduit le cabinet à trois personnes il y plusieurs mois, puis à deux il y a quelques semaines, voici qu’une nouvelle personne vient de faire son apparition,  ramenant ainsi les effectif à trois personnes. Et toujours à un mois des élections !

2 roues et rue piétonne

Alors que notre rue piétonne est interdite à tous les véhicules privés et que les vélos doivent être tenus à la main pour respecter l’espace des piétons, bon nombre de citoyens ne respecte pas cet arrêté municipal. Vélos (parfois même avec remorques), scooters et 2 roues de toutes sortes  utilisent le nouveau revêtement en toute impunité.

Mais me direz-vous alors, « comment faire respecter cet arrêté municipal ? »

La police municipale, tout comme le maire ont les prérogatives pour exercer leurs « pouvoirs de police ».

Malheureusement, il semble que monsieur le Maire ait décidé de ne pas les exercer : durant 1h samedi matin, jour de marché, nous avons pu voir un scooter et 8 vélos prendre la rue Roeckel et passer tranquillement devant le Maire et sa dizaine d’amis sans qu’aucun d’eux ne réagissent pour autant.

Cela dit, il faut effectivement un peu de courage pour faire respecter les règles en pleine période électorale, au risque de perdre des voix.

Affiche

Une photo qui montre bien la vision de la démocratie de la majorité sortante sur le peu de panneau de l’affichage libre.

Challenge au sein de l'ASBR

Petit sondage,
Sachant que pour le poste de Maire adjoint aux sports, si la liste du candidat DONATH gagne, il y a deux prétendants issu de l’ASBR, l’un de l’escrime et l’autre du tennis.

Selon vous qui des 2, aura le poste et sur quel critère le choix aurait-il été fait ?

Escrime réponse A
Tennis réponse B

Compte-rendu de la cérémonie des vœux du maire du mercredi 8 janvier 2020.

Tout et tous étaient là pour mettre en valeur le maire sortant.

Un énorme drapeau étoilé présentée comme celui de l’Europe par le maire alors que ce n’est que celui de l’union européenne. Par contre aucun drapeau français de la taille du drapeau de l’UE la seule chose qui ressemblait à un drapeau Français n’était une gerbe de rose de la même taille que celles rappelant les couleurs de l’Allemagne et la Pologne. Le Macronisme et l’abandon de la nation sont bien présents dans la majorité actuelle.

Dès le départ on nous précise que l’on ne peut pas faire des discours à caractère électoraux que c’est interdits et que sinon il faudrait augmenter les comptes de campagne des coûts des vœux (les tentes dans les quartiers et les balades et les élus ainsi que toute la propagande des dernières semaines seront-ils dans les comptes de campagne du maire).

Alors comme le maire ne peut pas dire qu’il faut voter pour lui, que cela ne tienne le cabinet du maire a tout prévu (cabinet du maire et direction de sa campagne municipale étant plus que très liés, les salaires des deux membres du cabinet seront-ils dans les dans les comptes de campagne ?) !

Premièrement on fait intervenir le président du département Patrick Devedjian qui vante les mérites de la ville mais qui aussi tape sur le gouvernement MACRON alors que le maire sortant a obtenu l’étiquette LREM MACRON et que sa liste en pleine d’ingénieurs macronistes hors sol ou de PS étant tombés du côté où ils penchaient depuis longtemps à savoir l’ultra-libéralisme.

Pour le président du département le maire sortant oui sans doute mais Macrons non !

En deuxième c’est la présidente de la région Valérie Pécresse qui nous décrit tout ce qu’elle a fait de bien et ce qu’elle va encore faire de mieux en 2020. Et comme elle est géniale son soutien au maire sortant ne peut être que bon. Elle termine en demandant à la ville des terrains pour construire des logements afin de loger les infirmières qui ont du mal à rester en région parisienne, la réponse du maire sortant fut tout à fait extraordinaire puisqu’il indiqua que dans notre ville jumelé de Pologne il y avait des terrains disponibles. Ça c’est de la réponse, c’est sûr qu’à Bourg-la-Reine par exemple les terrains de l’ancienne clinique Ambroise Paré rapporteront plus au promoteur immobilier qu’à la demande sociale venant de la région.

Donc deux politiques à la tribune pour dire voter pour le maire sortant, Bourg-la-Reine à bien changé et en mieux grâce au département et à la région !

Ensuite ce fut le tour des maires de deux des villes avec qui vous nous sommes jumelés, Monheim en Allemagne et Sulejòwek en Pologne. Là ce fut du grand art dans l’organisation de la communication. Le premier se mit à vanter les mérites de la place de la gare sans parler de son coût, sans parler des désagréments, sans parler des abris pour ceux qui attendent les bus et qui n’abrite pas grand-chose. Le deuxième la caserne des pompiers et bien sûr de sa réhabilitation et en affirmant que la ville a été bien gérer et que notre maire était un grand homme.

Pour le reste rien de bien notable excepté une petite phrase du maire Polonais sur le général Józef Klemens Piłsudski une figure historique de sa ville qui a avait la notoriété d’avoir arrêté les bolchéviques dans les années 20 élément extrêmement intéressant de connaitre en 2020 à BLR où la peur de l’arrivée des hordes bolchevicks est encore très vivace. Par ailleurs quand on consulte Wikipédia le fameux général a surtout été un allié de l’empire Austro-Hongrois et des Prussiens.
https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%B3zef_Pi%C5%82sudski

Tout cela cadencé avec les applaudissements d’un public triés sur le volet. Il est à noter que présent dans la salle et vantant les mérites du maire il y avait l’ancien opposant numéro un à la droite notre ex-camarade Denis Peschanski devenu Macroniste après sa défaite aux dernières élections municipales laissant la gauche Réginaburgienne dans la décomposition la plus totale. Désormais pour Denis Peschanski le maire sortant est le sauveur que le peuple attendait !

Pour finir des vœux à la gloire de la liste 2001 du maire pour un cercle de convaincu bien loin des vrais sentiments de ceux du bas qui eux n’étaient pas invités à la soirée.

Quoi que la direction campagne du maire ait pu faire dans cette soirée cela ne nous fera pas oublier que la liste DONATH 2020 est avant tout la liste MACRON, même si la direction campagne a décidé de ne pas afficher sur leurs documents les soutiens demandés et obtenus à savoir : LREM, LR, UDI, MODEM.

Ci-dessous le document affiché par la ville dans les panneaux de l'école "République"

L'avis défavorable de la ville, une tactique électoraliste sans effet sur la décision du préfet

Cette majorité feins de n'avoir aucune responsabilité dans les désordres que cette construction génère

Facile de refuser le projet quant on a été assuré que le préfet l'autorisera

Oui évidement que le chantier sera dangereux pour les enfants, tout comme la sortie des véhicules une fois la caserne terminée.

Alors que c’est la ville qui a préemptée depuis des année les terrain pour la construction de la caserne, avec des votes unanimes des conseillers de la majorité, cette majorité feins de n’avoir aucune responsabilité dans les désordres que cette construction génère.

L’avis défavorable de la ville après avoir couvert toutes les acquisitions, n’interviens que face au mécontentement des riverains du quartier République (quartier traditionnellement le plus acquis a la majorité de droite).
Les seuls riverains satisfaits étaient deux élus de la majorité habitants la rue Ravon et qui n’auront plus à subir les sirènes des véhicules de pompiers partant sur une intervention. Ces deux élus ayant été très actifs pour les préemption bien évidement !

Facile de refuser le projet quant on a été assuré que le préfet l’autorisera. Comme ça on peut dire aux citoyens peut informé que la faute est au préfet mais que la ville est au coté des habitants-électeurs !

Pour finir, si notre majorité est si opposé que cela au projet pourquoi ne pas avoir fait un recours contre la décision du préfet ?

Quand aux nuisances du chantier les intérêts des habitants sont-ils défendus quand on autorise par arrêté municipal que les travaux débutent à 7h du matin et se termine à 20h ?

Ci-dessous le lien vers la page facebook des riverains opposés au projet

Ci-dessous le blog de AQBLR l'association la plus active sur la ville concernant l'urbanisme.

L’HLM du centre-ville au 68 JOFFRE a perdu sa vocation historique

L’ancien immeuble HLM du 68 avenue du Maréchal Joffre était composé de 45 logements du type PLAI d’aujourd’hui.

L’immeuble datait des années 20 et nécessitait soit une rénovation totale soit une démolition reconstruction.

La majorité municipale via son office HLM a choisi la démolition début des années 2000.

Le résultat est pour ceux qui ont besoin de se loger avec des loyers faibles plus que désastreux.

Par le passé 45 logements HLM type PLAI qui est la norme la plus sociale et demain 80 logements étudiants (en grande majorité 18,10 m²) et 15 logement HLM dont seulement 5 en PLAI, soit 95 logements qui remplacent les 45 précédents dans le comptage de la loi SRU.

On double le nombre de logement dit sociaux sur une même surface et on évite de remettre les familles les plus démunis au centre-ville.

Joli coup de passe-passe amélioration du ratio HLM de la ville au détriment des familles aux revenus modeste.

La majorité a bien mérité son soutien de la MACRONIE et de tous les autres partis de droite pour les prochaines élections municipales.

La place de la Gare et la rue Roeckel combien ça coute ?

A ce jour et en l’état de nos connaissances nous pouvons publier les chiffres suivant :

Plus de 6 millions d’Euros soit sur la base de 11 000 foyers fiscaux (Source : calculs JDN d’après données Insee, 2014) 545€ par foyer fiscal.

Espérons que la majorité actuelle n’aura pas la bonne idée de retirer tous les pavés identiques à ceux qui étaient auparavant dans la rue Roeckel. Car les mêmes causes provocants les mêmes effets on ne peut jurer de rien.

Tout cela 13 ans après avoir déjà refait en totalité la même rue.

Quant à la place de la gare nous vous jugerez par vous-même à la fin des travaux du bien-fondé ou non d’une dépenses de 5 M€.

N’oublions pas que les subventions extérieurs sont les impôts que nous avons versons à d’autres  entités territoriales chaque année. Elles ne viennent pas de notre poche communale mais elles sortent de l’autre poche du même pantalon.

Même le BIO a besoin de lumière

De loin on aurait pu croire qu’un sapin de noël était couché sur la place Condorcet.

Il n’en était rien. Le marché BIO du dimanche matin s’était installé.

Comme vous pouvez le voir sur les photos pour mettre en valeur légumes et fruits c’est une ampoule tous les 20 centimètres, pratique à faire hurler n’importe lequel évangéliste vert.

Pour ma part rien de bien grave, bien au contraire, la lumière rend agréable et esthétique ce marché.

De plus en France l’électricité est décarbonée à plus de 80%.

Pour mémoire ci-dessous une carte des énergies utilisées en France ce lundi à 12h avec une météo identique à celle d’hier (89% bas carbone)

Comme